Phénix communauté

Campus des arts

Le phénix scène nationale devient cette saison une fabrique de création, d’émergence et de croisements. Une maison d’artistes complices. Nous poursuivrons le beau compagnonnage avec Christophe Huysman et sa compagnie des  Hommes penchés. Initiée en 2009, cette aventure a commencé par une série de repas organisés avec les habitants du territoire dont les paroles ont alors été enregistrées. Seul dans son bureau, Christophe Huysman se confronte ensuite à ces centaines d’heures de discussions croisées pour les agencer, jouant avec les registres et les rythmes. Les premiers enregistrements, en 2003, avaient donné lieu à une pièce, Les Repas HYC, au Théâtre de la Bastille. Pour Valenciennes, nous avons beaucoup parlé de la forme de cette restitution… Christophe Huysman nous a proposé de créer une forme inédite intitulée NTT (Nouveaux Territoires de Théâtre), nom de code d’une mise en scène pour supports mobiles – tablettes et téléphones. Par géolocalisation, les paroles des Repas seront restituées dans l’espace du territoire, en s’enrichissant d’images et de sons. Un espace urbain et humain augmenté du regard de l’auteur. Nous testerons cette application au mois de mai 2013.

Nous clôturerons ces trois années avec Christophe Huysman comme artiste associé en accueillant à Valenciennes la création d’un texte inédit de Philippe Minyana, Cri et Ga. Cette épopée piquante et sensible est dédiée à deux acteurs fidèles de l’auteur, Christophe Huysman et Gaëtan Vourc’h. Elle sera mise en scène par Frédéric Maragnani sur les plateaux du phénix avant de partir au Théâtre du Rond-Point.

Nous poursuivrons une belle aventure musicale avec Jean-Christophe Frisch et XVIII-21 le Baroque Nomade qui confrontent une musique de répertoire aux autres continents du monde. Après l’Éthiopie et les Balkans, nous partirons en leur compagnie en Chine avec Wu Wei, la nouvelle création de Yoann Bourgeois sur la musique de Vivaldi. Dans une sociologie de la proximité, le lointain est à notre porte avec le projet Entends l’ailleurs, qui glane sur le territoire de Valenciennes des savoir-faire musicaux hérités des immigrations.

Dans la vitalité du Cabaret de curiosités, le phénix se transformera en véritable campus de l’émergence artistique – particulièrement à la croisée des arts vivants, des arts visuels, des arts numériques et de la performance. Nous  accueillerons pendant trois semaines Le Pavillon Neuflize OBC, Laboratoire de création du Palais de Tokyo avec le chorégraphe Rémy Héritier pour une Time Based Exhibition inédite, puis un Laboratoire de Création de Christian Rizzo à destination de jeunes artistes français et belges en partenariat avec Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains et Le Manège Mons/Maison Folie avec le soutien de la Drac Nord-Pas-de-Calais à cette tentative pilote de transmission.

À l’initiative du Centre régional des Lettres et du Livre du Nord-Pas-de-Calais, dans le cadre d’Une saison particulière, nous abriterons en résidence l’écrivaine Louise Desbrusses en complicité avec l’Espace Pier Paolo Pasolini. Son écriture vivante, ouverte au corps, se déploie dans une série d’ateliers nomades et une soirée sur la littérature «Hors-les-livres», ainsi que dans le quotidien du phénix via son atelier.

Dans l’accompagnement de l’émergence, nous accueillerons aussi le travail du performer et musicien Christophe Hocké qui développe un travail sur de nouveaux dispositifs sonores après une riche immersion dans la scène berlinoise. Avec le soutien du dispositif Pas-à-pas de la Drac Nord-Pas-de-Calais.

Nous poursuivrons la résidence complice avec Art Zoyd, qui travaillera sur les plateaux du phénix sa nouvelle création – Trois rêves non valides – avant de donner ses premières représentations au Grand R de La Roche-sur-Yon.

À la croisée d’une danse urbaine et d’un parcours sensible, le chorégraphe Brahim Bouchelaghem s’installera à Chasse-Royale, quartier en rénovation à l’initiative de la ville de Valenciennes. Nous donnerons écho à cette implantation en accompagnant répétitions, ateliers et représentations de sa nouvelle création Hiya réalisée à Montpellier danse.

Nous recevrons en parallèle de nouveaux artistes résidents, associés pour les saisons futures au projet de la scène nationale. Nous avons souhaité faire une place à la jeune génération de créateurs pour leur donner un port d’attache tout en hébergeant leur enthousiasme.

Dès la saison 2012/2013, nous accompagnerons l’installation à Valenciennes de la compagnie de l’auteur et metteur en scène Cédric Orain. Nous avions déjà accueilli au phénix son Chant des Sirènes d’après Pascal Quignard, puis Sortir du corps d’après Valère Novarina avec la Compagnie de l’Oiseau-Mouche. Mathématicien d’origine, complice de Jean-Michel Rabeux, Cédric Orain développe une écriture de plateau, pour lui ou pour les autres, comme David Bobée pour Gilles. En préparation d’une adaptation de Macbeth de Shakespeare, qui sera créée sur le grand plateau en 2013/2014, nous accompagnerons la création à Valenciennes d’une pièce légère et itinérante ; En attendant la nuit,
que Cédric Orain a écrite d’après L’Odyssée d’Homère.

Nous avons souhaité accompagner un compositeur ouvert aux musiques d’aujourd’hui en la personne de Benjamin Dupé. Après le Conservatoire national supérieur de musique de Paris, il choisit de se consacrer pleinement à la création musicale, utilisant souvent l’improvisation comme un outil préparatoire à l’écriture. Sa proximité avec le monde
du théâtre l’aide à interroger la représentation de la musique contemporaine et à inventer des formes distinctes du concert traditionnel. Dans cet esprit, il cofonde en 2000, avec les compositeurs Benjamin de La Fuente et Samuel Sighicelli, la compagnie d’invention musicale Sphota, avec laquelle il créera sept spectacles. Nous accueillerons à Valenciennes pour la première saison deux créations qui interrogent l’écoute et la représentation sociale de la musique. Cette résidence s’effectue avec le soutien spécifique du ministère de la Culture et de la Communication et de la Sacem.

Last but not least… Nous poursuivons l’aventure tout-terrain avec l’Amicale de Production, collectif fondé par Antoine Defoort, Halory Goerger et Julien Fournet. L’Amicale de Production est une structure mixte, pas tout à fait un bureau de production, pas une compagnie non plus : une coopérative de projets, qui édite des formes transversales, à cheval entre les arts visuels et le spectacle vivant. L’Amicale mène une expérience coopérative autour de la production de formes hybrides (du spectacle à la sucette géante) en essayant de rester au plus près des projets. Nous avions accueilli au phénix Cheval et Métrage variable, produit une partie de l’hilarante performance vidéo Bonjour Concert, et, la saison passée, Le Jeu de l’oie du Spectacle Vivant. En partenariat avec L’L Bruxelles et le Centre Pompidou-Metz, nous avons soutenu l’édition d’un livre consacré à leur parcours dont la sortie se fera en septembre 2012. Après un temps de résidence sur nos plateaux, ils créeront Germinal à la Biennale de la danse de Lyon 2012.

Pour accompagner l’Amicale de Production, le Beursschouwburg Bruxelles – nouvellement dirigé par Tom Bonte – et le phénix scène nationale Valenciennes ont décidé de mettre leurs forces en commun pour imaginer une résidence jumelée. L’équipe artistique sera accueillie pendant trois saisons, à cheval sur la frontière franco-belge, pour bénéficier d’un partage d’envies, de compétences et de moyens. Ce dispositif original répond à de nouvelles logiques de production pour adapter les lieux d’art vivant à la vitalité des projets. Cette résidence jumelée permet aussi  l’implantation d’artistes dans l’Eurorégion transfrontalière, pour créer une nouvelle communauté de publics.